Le tunnel carpien en physiothérapie

Par Vincent, B.Sc. M.Sc.pht

Durant votre heure de dîner, vous discutez entre collègues. L’une des employées de votre entreprise explique qu’elle ressent depuis peu des engourdissements au niveau de ses doigts durant la nuit et qu’elle est hésitante à consulter son médecin pour cela. Elle pense que cela est dû à sa position de sommeil. Ayant le même genre de symptômes depuis quelques mois, vous réalisez que vous n’êtes pas seul à avoir ce problème. Est-il possible que ce soit une coïncidence et que chacun de vous deux adopte une mauvaise position de sommeil durant la nuit?

En fait non! Ce n’est probablement pas une coïncidence. Vous souffrez peut-être du syndrome du tunnel carpien. Ce syndrome est causé par une irritation, une compression ou un étirement du nerf médian, l’un des nerfs du bras, alors qu’il traverse le poignet par une ouverture qu’on nomme le tunnel carpien. Lorsqu’un nerf est compressé ou blessé, le courant électrique qui circule dans le nerf voyage moins bien et il se produit des engourdissements ou des faiblesses musculaires.

Pourquoi est-ce que je souffre du tunnel carpien?

Le nerf médian partage l’espace disponible dans le tunnel carpien avec différents tendons musculaires. Étant donné qu’il y a peu d’espace superflu dans le tunnel carpien, la moindre augmentation des structures qui y passe produit une compression sur le nerf. Les principaux facteurs de risques de développer un syndrome du tunnel carpien sont l’utilisation d’outils vibratoires, les travaux manuels ou répétitifs et le travail dans le froid. Pour les gens qui travaillent à l’ordinateur, une mauvaise posture, un bureau non adapté (mauvaise hauteur de la tablette) ou l’utilisation répétitive de la souris peut favoriser l’apparition du syndrome.

Quels sont les symptômes?

Les symptômes débutent généralement par des engourdissements et des fourmillements au niveau du pouce, de l’index et du majeur, plus souvent la nuit et le matin. Si le syndrome n’est pas traité, les symptômes peuvent évoluer jusqu’à devenir constants. Des sensations de brûlure peuvent aussi apparaître. Dans les cas plus avancés, la compression sur le nerf peut mener à des faiblesses musculaires.

Quoi faire si on me confirme que j’ai le tunnel carpien

Si vous souffrez d’engourdissements à la main ou au bras, la première chose à faire est de consulter votre médecin. Ce dernier déterminera la cause de vos symptômes. Si votre médecin confirme la présence d’un syndrome du tunnel carpien, il ne vous reste plus qu’à prendre rendez-vous en physiothérapie.

Lors des séances de traitement, des techniques de mobilisation des tendons et des nerfs aideront les structures qui passent dans le tunnel carpien à mieux bouger. La mobilisation des os du poignet aidera le tunnel carpien à mieux s’adapter aux mouvements du poignet. Votre physiothérapeute s’assurera de vous donner des conseils sur votre posture de travail où sur la façon dont vous réalisez vos gestes afin de diminuer les symptômes. Un programme d’exercices adapté à effectuer à la maison vous aidera également à vous rétablir.

Ainsi, si vous ressentez des engourdissements récurrents au niveau de vos doigts ou de votre main, n’attendez pas pour consulter votre médecin et votre physiothérapeute. Ils vous aideront à éliminer vos symptômes et vous permettront de reprendre vos activités ou votre travail en toute tranquillité. Vous pourrez ainsi donner des conseils à vos collègues qui souffrent peut-être du même problème que vous.