La Respiration

Comment peut-on définir la respiration? Pour certains, il s’agit de l’échange gazeux entre oxygène (O2) et dioxyde de carbone (CO2). Pour d’autres, elle consiste en une des fonctions essentielles de l’être vivant ou bien simplement un mouvement involontaire. Ces définitions s’avèrent toutes vraies. L’inspiration et l’expiration constituent des mouvements rythmiques, spontanés et inconscients qui font de l’appareil respiratoire une vraie machine de vie.

Types de respirations

Il existe deux types de respirations : La respiration thoracique, qui est une respiration effectuée avec le haut du thorax, superficielle et peu efficace. L’autre, la respiration diaphragmatique ou abdominale est plus profonde et va permettre une augmentation des diamètres de la cage thoracique, donc un meilleur apport en oxygène. Ce type de respiration entraîne plus de bienfaits que la respiration thoracique.

 

La respiration diaphragmatique est préconisée en physiothérapie, car le diaphragme, principal responsable de l’inspiration, est un muscle de sollicitation constante et permanente. Donc, le manque de souplesse de son tendon peut occasionner une respiration forcée qui mettra en tension la musculature accessoire. Les inspirateurs accessoires prennent appui au niveau vertébral, crânien, scapulaire et sterno-costal et peuvent être liés à douleurs dans ces régions.

La posture

La posture joue aussi un rôle très important dans la biomécanique respiratoire. En effet, l’enroulement des épaules, la tête vers l’avant, le tronc courbé et le relâchement de la planche abdominale, par exemple, causent des contraintes au niveau des muscles respiratoires ainsi qu’une diminution de l’ampliation du thorax.

Une évaluation en physiothérapie serait importante pour déterminer les raccourcissements des muscles inspiratoires et expiratoires, la mobilité du thorax, le patron respiratoire et la posture. Différentes techniques seront prises en physiothérapie pour vous aider selon votre condition : la rééducation de la biomécanique respiratoire, la thérapie manuelle, les manœuvres diaphragmatiques de relâchement, les exercices de mobilité et d’assouplissement. Aussi, la physiothérapie cardio-respiratoire est conseillée pour les affections cardiaques et respiratoires aigües et chroniques. Il existe aussi d’autres disciplines qui pourront nous apporter beaucoup de bénéfices tels que la relaxation, la méditation et le yoga.