La Fasciite Plantaire

Définition

Le fascia plantaire est une bande épaisse de tissu qui forme la base du pied (l’arche plantaire). Il débute au niveau du talon et s’attache sur chacun des orteils. Le fascia se met en tension lorsqu’on se tient debout ou lorsqu’on se place sur la pointe des pieds. La fasciite plantaire est une inflammation ou une fibrose de ce fascia qui survient suite à un trauma ou un stress répété sur ce dernier.

Causes

Les causes de la fasciite plantaire sont variables;

  • Diminution de mobilité à la cheville
  • Pieds plats ou hyper pronation du pied
  • Marche ou course prolongée
  • Chaussures mal adaptées
  • Trauma  au pied ou à la cheville
  • Altération du patron de marche

Symptômes

La fasciite plantaire produit généralement de la douleur au niveau du talon. La douleur est souvent pire en matinée ou après une période de repos et s’estompe durant la journée. Le creux du pied peut également être sensible au toucher, principalement si les orteils sont placés vers le haut. La douleur augmente à la marche étant donné que le fascia est mis en tension. Il est parfois possible d’observer une légère boiterie ou une difficulté à la marche dans les cas irritables.

Conseils préventifs

La fasciite plantaire peut être prévenue de diverses façons. L’achat de chaussures bien ajustées qui supportent l’arche plantaire diminue grandement les chances de développer une fasciite. Pour les athlètes, il est recommandé de choisir une chaussure spécifique au sport pratiqué et d’étirer régulièrement le mollet et le fascia plantaire suite à une activité physique (particulièrement pour les coureurs). Cela permet de conserver une bonne souplesse et de réduire la tension dans le fascia.

Guérison et traitement en physiothérapie

La fasciite plantaire peut durer quelques mois, mais se résout normalement en moins de 6 mois à l’aide d’une approche conservatrice composée d’étirements et de renforcement. Afin d’optimiser la guérison, il est possible qu’on vous recommande de réduire l’intensité de vos activités. Les traitements en physiothérapie débuteront avec des modalités anti-inflammatoires telles que l’ultrason, l’iontophorèse et l’application de glace. Des étirements du mollet et du fascia plantaire pourront ensuite être entrepris. Les derniers traitements viseront à renforcer les muscles du pied et de la jambe. Votre physiothérapeute emploiera différentes techniques telles que la thérapie manuelle pour augmenter la mobilité des articulations enraidies et le taping pour relâcher la musculature et soutenir l’arche. Dans certains cas, une référence pour consulter un orthésiste permettra d’évaluer la forme de l’arche plantaire et de vérifier si des orthèses plantaires sont nécessaires.

Ainsi, n’hésitez pas à consulter votre physiothérapeute si vous ressentez une douleur sous le pied. Ce dernier vous fournira des conseils sur quels exercices débuter si vous présentez cette condition et vous aidera à vous rétablir rapidement afin de reprendre vos activités.