Capsulite, Bursite et Tendinite à l’épaule

L’épaule est une articulation complexe formée de 3 os; l’humérus, l’omoplate et la clavicule. L’humérus, qui est l’os du bras, se rattache au corps à l’aide de divers ligaments et d’une capsule qui englobe l’articulation. Afin d’accroitre la stabilité de l’épaule, plusieurs muscles recouvrent l’articulation. Ces derniers ont aussi pour fonction de mobiliser le bras dans différentes directions. On retrouve également différentes bourses, soit de petits sacs remplis de liquide, qui joue le rôle de coussin entre les os et qui assure la fluidité lors des mouvements de l’épaule.

Toutes les structures qui composent l’épaule sont susceptibles d’être lésées. Toutefois, celles qui sont les plus souvent blessées sont la capsule, la bourse et les tendons.

  • Tendinite
    Inflammation des tendons de l’épaule résultant d’un stress répété sur ces derniers, d’une augmentation trop rapide de l’intensité d’un effort ou d’un traumatisme. Elle survient plus souvent à la coiffe des rotateurs soit un regroupement de 4 muscles qui assurent la stabilité de l’épaule; le supra-épineux, l’infra-épineux, le petit rond et le sous-scapulaire. Elle survient aussi, bien souvent, au niveau du tendon du biceps.
  • Bursite
    Inflammation de bourse. Très souvent causée par un choc ou de micro traumatismes sur l’épaule. Lorsque la bourse est écrasée, elle réagit en s’inflammant et en produisant de la douleur. La bourse sous-acromiale est la plus souvent atteinte.
  • Capsulite
    Rétrécissement de la capsule causé par une diminution des mouvements à l’épaule. Elle peut survenir à la suite d’une tendinite ou d’une bursite, après une opération ou après un traumatisme. Elle doit être prise en charge rapidement afin d’accélérer la guérison.

Une douleur à l’épaule, au bras ou à l’omoplate est le premier signal d’alarme de ces différentes atteintes. Sans nécessairement être constante, la douleur ne disparaitra pas de jour en jour. Différents signes et symptômes peuvent ensuite être observés selon l’atteinte tels que de l’inflammation, des tensions musculaires persistantes ou une difficulté à dormir sur le côté atteint. Il ne faut surtout pas hésiter à consulter lorsqu’une douleur à l’épaule survient et persiste plus d’une semaine, car une diminution de mobilité et de force musculaire peut rapidement s’installer, ce qui sera long à regagner.

La meilleure recommandation lorsqu’une douleur à l’épaule survient est d’appliquer de la glace et de continuer à bouger l’épaule. Une diminution des efforts est souvent bénéfique. Une consultation en physiothérapie permettra de déterminer la structure atteinte et de fournir des recommandations spécifiques à l’atteinte. Le traitement initial en physiothérapie permettra de soulager la douleur, de diminuer l’inflammation, de maintenir la mobilité et de s’assurer que la condition ne s’aggrave pas. Par la suite, du renforcement progressif, des ultrasons, divers taping et de la thérapie manuelle permettront de guérir votre blessure.

N’hésitez pas à consulter votre physiothérapeute lorsqu’une douleur à l’épaule semble inhabituelle. Il nous fera plaisir de vous aider à reprendre votre travail et vos activités sans douleur.